Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pim's
  • Le blog de Pim's
  • : Les hippocampes... Ma passion ! Tout ce qu'il faut pour en apprendre un peu plus sur cette fascinante petite bête !
  • Contact

Sites sur les hippocampes !

Demander C'est Trouv

hippoandco

Ya Quelques Temps

12 septembre 2008 5 12 /09 /septembre /2008 19:00

Les hippocampes pygmées (du genre Hippocampus) ont été décrits pour la première fois en 1969 par un groupe d'individus qui les avaient trouvés accrochés à une gorgone qui a été collecté par Georges Bargibant pour l'aquarium de Nouméa en nouvelle Calédonie. Cette espèce fut nommé Hippocampus Bargibanti par Whitley (1970). Gomon a décrit une seconde espèces d'hippocampe pygmées du sud est de l'Australie (l'hippocampe Minotaur) et une redescription de l'hippocampus Bargibanti.

Il y a quelques temps, des photographes sous marins ont capturé sur pellicule au moins trois espèces indéterminées et qui n'avaient pas été décrites jusqu'alors. C'est l'une d'elle que je vous présente ce soir : l'hippocampus Denise. L'hippocampe pygmée dont il est question, tout comme l'hippocampe Bargibanti, vivent habituellement par 13 à 15 mètres de fonds en symbiose avec leur gorgone chérie !!!  L'hippocampus Denise est lui aussi un champion du camouflage, sa coloration et les ornements de son corps en forme de tubercules, reproduisent exactement les polypes de la gorgone qui les accueillent.


L'hippocampus Denise a un très petit corps de 14 rayons sur la nageoire dorsale, 10 à 11 rayons sur la nageoires pectorales, une très petite voir absente nageoire anale, 12 anneaux de tronc et entre 28 et 29 anneaux de queue. Le corps est fluet et la couronne est tout juste naissante, la bouche tubulaire est plutot courte. L'hippocampus Denise arbore une couleur orangé en rapport avec la gorgone sur laquelle il aime vivre. Les tubercules et polypes sont moins nombreux et moins développés sur l'hippocampus Denise que sur l'Hippocampus Bargibanti. Ce sont cependant les deux espèces qui vivent en totale symbiose avec leur milieu de vie à savoir la gorgone... en effet, l'animal se confond avec la plante et vice et versa !


L'espèce la plus ressemblante est sans nul doute l'hippocampus Bargibanti. Il est le pendant de l'hippocampus Denise sur plusieurs points : il possède 12 anneaux de tronc, 10 à 11 rayons sur la nageoire pectoral et enfin 14 rayons de nageoire dorsal mais diffère sur le reste du corps. Les tubercules se développent de façon similaire sur les deux espèces. L'hippocampus Bargibanti a 14 rayons de nageoire dorsale. Chez les mâles, surtout lorsqu'ils sont enceints, le ventre est bien rond... ce qui donne à l'hippocampus Bargibanti une allure bonhomme. Chez la plupart des spécimens de l'espèce, la nageoire anale est quasiment invisible. L'hippocampus Bargibanti arbore quant à lui des couleurs rosés et violine. Pour les Bargibanti vivant sur les muricella paraplectana ils sont de couleur orange/jaune tandis que ceux vivant sur la muricella plectana ils sont plutot entre le rouge et le rose. L'hippocampus Bargibanti possède plus de tubercules et polypes que son frère Bargibanti et notamment sur la région ventrale. Les deux espèces diffèrent également par rapport au nombre d'anneaux de queue entre 28 et 29 pour l'hippocampus Denise alors que l'hippocampus Bargibanti en possède entre 31 et 32.


L'hippocampus Denise a été nommé ainsi en l'honneur de Denise Tackett. Denise a passé plus d'une centaine d'heures dans l'eau à observer ces hippocampes pygmées et notamment l'hippocampus Bargibanti avant de découvrir l'hippocampus Denise. le nom "denise" se veut également un hommage à Dyonisos, le dieu grec du vin. En comparaison avec l'hippocampus Bargibanti, cette nouvelle espèce est plus active.


L'hippocampus Denise est le plus petit hippocampe jamais décrit pour l'instant. Il apparait similaire en de nombreux point avec l'hippocampus bargibanti et certains scientifiques tels que Sara A lourie et John E Randall pensent que ce sont deux espèces soeurs. En comparaison aux autres hippocampes du genre, ces deux hippocampes ont le moins d'anneaux de queue et un nombre identique de rayons sur les nageoires. L'ensemble de ces caractères accompagné  du placement de ses oeufs et du développement ventral dès le plus jeune age montre un lien certain.  


Chez tous les syngnathidae, c'est le mâle qui porte les jeunes. Pour la plupart des hippocampes, les oeufs sont placés a l'intérieur d'une poche localisée dans la zone ventrale avant la queue. Chez les hippocampes Denise et les Hippocampes Bargibanti,  la poche n'est pas séparée du reste du tronc, mais les oeufs sont hébergés entièrement dans la région du tronc. Le placement des oeufs fait une division crucial au sein des syngnathidae : ceux qui portent leur jeune dans la région du tronc et ceux qui les portent sur la queue.


L'hippocampus Bargibanti et l'hippocampus Denise vivent tous deux en symbiose avec leur gorgone. Cependant, l'hippocampus Denise a une apparence plus lisse. Tackette  a remarqué qu'en général, les polypes qui se développent sur l'hippocampus Denise sont rarement ouvert durant la journée tandis qu'il n'est pas rare que les polypes présents sur l'hippocampus Bargibanti soit ouverts le jour et beaucoup plus proéminent.
 
Tackett et Tackett (1997) ont noté qu'en général, les fans sur laquelle H. denise se produisent, ont rarement leurs polypes ouverts pendant le jour, alors que ceux-là sur lequel H. bargibanti sont souvent trouvés (Muricella sp.) ont des polypes grands, proéminents qui sont communément ouverts pendant le jour.

J'en ai profité pour vous mettre quelques photo inédites... rien que pour vous ;)

Pour retrouver l'article sur les hippocampus Bargibanti c'est ici pour l'article sur les hippocampus Denise c'est

Partager cet article

Repost 0
Published by Pim's - dans Les espèces
commenter cet article

commentaires

Michka :0051::0032::0010: 15/09/2008 09:28

quelle passion!....c'est bien d'en avoir.....
bonne semaine

Pim's 15/09/2008 19:28



Oui... c'est pas de ma faute ;)
J'adoooore les hippo !
Bonne semaine a toi aussi !
Pim's



Urban :0107: 14/09/2008 20:40

Ils doivent être trés difficile à voir dans les profondeurs marines parce que leurs mimétismes avec la gorgone est parfaite ;))
J'adore les hippocampes nains , le bargibanti est mon préféré :)

Bonne soirée PiM's Bisous :*

Pim's 15/09/2008 19:28


Je l'aime beaucoup moi aussi... il a su développer un tel mimétisme avec sa gorgone que ça devient un jeu de le trouver !
Il parait qu'il ne se montre qu'à ceux qui le mérite... c'est peut etre pour ça que peu de plongeurs peuvent se vanter d'en avoir vu !
Bisoux Urban !
Pim's


Calyptre77 12/09/2008 21:29

J'adore ce genre de débats !

A+

Pim's 14/09/2008 19:24


lol... ravi que tu aies adoré mon scuit !
Gros bisoux
Pim's