Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pim's
  • Le blog de Pim's
  • : Les hippocampes... Ma passion ! Tout ce qu'il faut pour en apprendre un peu plus sur cette fascinante petite bête !
  • Contact

Sites sur les hippocampes !

Demander C'est Trouv

hippoandco

Ya Quelques Temps

21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 19:00
Afin de compléter un peu les autres articles de la semaine sur notre tout nouveau nano, je vous propose aujourd'hui un article sur le Vesicularia dubyana aussi connue sous le nom de "mousse de java".


Cette plante n'est pas contrariante et se développe n'importe où et sur n'importe quoi, elle n'a pour ainsi dire pas besoin de soin.

C'est un enchevêtrement de tiges serrées recouvertes de trés minuscules feuille d'une couleur vert foncé. Les feuilles ne dépassent pas quelques millimètres. Ce sont les rhizoids de la plante qui l'aide à s'accrocher à n'importe quel support. C'est une des plantes les plus facile à faire pousser.

Comme son nom commun l'indique, la mousse de java est originaire de l'Inde, de Malaisie et ... de Java. Bien qu'elle soit une plante aquatique, on la trouve le plus souvent hors de l'eau accrochée au roche. Elle est facile d'entretien et peut contraignante car elle supporte les eaux douces ou non, une faible lumière à une forte intensité, un panelle de température importante.
Cependant la température idéale pour la mousse de java est entre 21° et 29° et un pH situé entre 5.0 et 8.0.

Un des avantages de cette "mousse de java" est qu'elle représente une cachette idéale pour les alevins. La mousse de Java est également trés utile pour maintenir la qualité de l'eau, car elle prospère dans une eau riche en nitrite et permet de garder le niveau de nitrites à un bas niveau.
Repost 0
Published by Pim's - dans Eau douce
commenter cet article
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 19:00
Afin que notre "nouvel" Houchi ne se sente pas trop seul, nous avons décidé de le mettre en colocation avec d'autres congénères qui ne sont autres que : Fré, Fiore, Mut et Dana !!!

Nous avons donc dans notre tout nouveau petit bac de jolis Anenthome Helena, petits escargots zébrés jaune et brun mieux connus sous le nom d'escargots mangeurs d'escargots !!

Ce petit escargot possède une coquille assez épaisse, conique et striés comme je l'ai déjà dit plus haut. Il possède une sorte de trompe (siphon) qui lui permet de se nourrir et qui est apparente lorsque celui-ci se déplace.

Les Anenthome Helena se déplacent à tout les niveaux de l'aquarium et peuvent même s'enterrer dans le sol. Exclusivement carnivores, ils ne touchent pas aux plantes ce qui est plutôt une bonne chose pour l'amoureuse de la flore que je suis. Il est assez placide et ne se révèlent dangereux que pour les autres escargots de l'aquarium.

En effet, grâce à son siphon, il perce la coquille de ses congénères escargots et aspire littéralement l'habitant !!

  • pH : 7 à 8
  • GH : 8 à 15
  • Température : 18 à 26°C


Les tempéraments de nos habitants sont déjà trés marqués  :
- Fré est le plus explorateurs des quatre... en effet, il avait déjà fait le tour du nano en moins d'1/2 heure.
- Fiore, plus timide a mis du temps avant de sortir de sa petite coquille
- Mut a déjà grimpé sur Fré et Fiore, et s'est précipité sur la bouffe dès son arrivée !
- Dana est exilée derrière le filtre (peut être la Pologne du bocal) !

.

Repost 0
Published by Pim's - dans Eau douce
commenter cet article
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 19:00

Comme le laisse penser le titre de cet article... Minou et moi sommes à présent les heureux propriétaires d'un nano-aquarium de 10 L !!!

Suite à notre séjour bordelais, nous avons décidé avec Minou d'investir dans un nouveau petit bocal "grand luxe" pour notre Houchi !!!



Malheureusement, je ne sais pas si c'est le choc de l'emménagement ou tout simplement la vieillesse (eh oui notre Houchi est quand meme agé de presque 2ans et demi... ce qui n'est pas si mal pour un Betta splendens), mais Houchi nous a quitté dans la soirée du 14 avril !!!!!

Biensur la repopulation de ce nouvel aquarium est déjà en cours !!!

Repost 0
Published by Pim's - dans Eau douce
commenter cet article
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 19:00
Comme je vous l'ai dit dans un article précédent, lors de la Bourse aux Coquillages de Paris de cette année, Minou m'a gentiment offert le dernier ouvrage de Rudie H. KUITER pour mon anniversaire...

Cela fait à présent plus de deux semaines que je suis plongée régulièrement dans cette ouvrage... et le premier mot qui me vient à l'esprit est : WHAOUUUUUUU !!

Le précédent ouvrage de KUITER était certes pas mal mais malheureusement peu à jour des dernières espèces découvertes, en effet, bon nombre d'espèces découvertes depuis 2001, ne figurait pas dans l'ouvrage. Ce n'est pas le cas de celui-ci ou même la toute dernière espèce décrite en janvier 2009 et à qui un article à déjà été consacré sur ce blog, est présente !

En plus d'être à jour, il possède de nombreuses photographies toutes plus magnifiques les unes que les autres et même s'il est vrai que mon niveau d'anglais me force parfois à recourir à l'usage du dictionnaire pour certains mots techniques, ce livre est vraiment incontournable pour tout ceux qui s'intéresse réellement à cette espèce magnifique qu'est l'hippocampe. 

En résumé, je suis vraiment enchantée par ce livre et encore je n'ai pas épuisé toutes ses ressources !! Encore Merci à Biscuit (car c'est un peu grâce à lui) et à Minou pour ce magnifique cadeau !! 

Bisouxxxx mes ptits poulets !!! Si vous avez d'autres cadeau dans le genre à me faire, pas de soucis !
 
Repost 0
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 19:00

Ce soir, c'est l'hippocampus Grandiceps que je vous propose de découvrir...

Il a été découvert par Kuiter en 2001. Cet hippocampe est aussi appelé Big-Head Seahorse à cause de la taille disproportionnée de sa tête.

L'hippocampus Grandiceps mesure entre 10 et 12 cm. On trouve cet hippocampe a une profondeur d'environs 10 mètres.

Il est endémique du Centre Ouest Pacifique et notamment de l'Australie.

MORPHOLOGIE :
Il possède :
- 18 rayons à la nageoire dorsale
- 18 rayons à la nageoire pectorale
- 11 anneaux de tronc
- Entre 32 et 33 anneaux de queue
Il possède aussi une tête plutôt longue par rapport au reste du corps.

Pour l'instant, je n'ai pas encore trouvé d'image me permettant d'illustrer cet article... mais ce n'est que partie remise !


Sommaire des espèces : ici

Repost 0
Published by Pim's - dans Les espèces
commenter cet article
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 19:00

C'est l'hippocampus Queenslandicus que je vous propose de découvrir ce soir !


Il est également surnommé par les anglophones Queensland Seahorse. Pas besoin de chercher loin pour trouver la raison du nom de cette hippocampe. En effet, celui-ci est endémique du Queensland (Australie) et on le trouve notamment trés fréquemment aux abords de la Grande Barrière de Corail.



L'hippocampus Queenslandicus a été découvert par Horne en 2001 et de nombreuses questions se sont posées pour savoir s'il s'agissait d'une nouvelle espèce ou non. C'est notamment grâce à une étude approfondie et scientifique de plus de 200 spécimens que l'on a pu mettre en place les critères spécifiques de reconnaissance de cette nouvelle espèce.

On le trouve le plus souvent à une pronfondeur entre 20 et 60 mètres de profondeur !

MORPHOLOGIE


Il mesure environs une douzaine de centimètres.
Il possède :
- entre 15 et 18 rayons sur la nageoire dorsale,
- entre 16 et 17 rayons sur la nageoire pectorale,
- entre 34 et 36 anneaux de queue,
- des épines sur l'ensemble du corps et la queue,
- une à deux épines de joue,
- une épine au dessus des yeux,
- entre 10 et 11 anneaux de tronc,
- entre 34 et 36 anneaux de queue.
- une relativement petite couronne avec cinq épines distinctes,

Il arrive également que les mâles possèdent des épines sur le marsupium (Poche ventrale).

L'hippocampus Queenslandicus peut ressembler à deux autres espèces endémiques de l'Australie et notamment : l'hippocampus Taeniopterus et
l'hippocampus Spinosissimus. On peut les reconnaitre notamment par la présence d'épine sur le corps ou encore en comptant le nombre de rayons sur les nageoires.

Les spécimens se trouvant en eaux profondes ont bien souvent des couleurs rouges ou orangé, certainement afin de permettre la confusion avec les coraux et les éponges se trouvant à ses profondeurs. 

 
Sommaire des espèces :
ici

Repost 0
Published by Pim's - dans Les espèces
commenter cet article
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 19:00

C'est l'hippocampus Spinosissimus que je vous propose de découvrir ce soir !



Il est surnommé par les anglais Hedgedog Seahorse ou Hippocampe Hérisson... Mais pourquoi donc ??? tout simplement parce que le petit est un peu hérissé !! ;)



Si je vous avais habitué ces derniers temps à des découvertes récentes, l'hippocampus Spinosissimus ne fait pas partie de ceux là ! En effet, il a été découvert il y a presque un siècle (1913) par Weber.

Il est endémique du Sud de l'Indonésie et du Nord de l'Australie. Il peut être confondu avec ses amis, l'hippocampus Angustus ou l'hippocampus Histrix, mais ces épines ne sont pas rangées de la même façon. Comme souvent, il y a dimorphisme sexuel, les femelles possèdent plus d'épines que les mâles.
 


On le trouve généralement dans les eaux profondes et la plupart des espèces se trouvent à plus de 40 mètres de fond.



Il peut mesurer jusqu'à 15 cm.

MORPHOLOGIE :
Mâle :
- la couronne est de taille moyenne à haute avec 4 ou 5 épines
- la bouche tubulaire n'est pas particulièrement grande
- une ou deux épines de joue
- les épines aux abords du marsupium sont extrêmement longue sur les grands mâles
- il peut avoir des tâches noires le long de la zone dorsale
Femelle :
- les épines en avant de la couronne sont de petite taille
- les épines sont bien développées sur l'ensemble du corps

 
Sommaire des espèces : ici

Repost 0
Published by Pim's - dans Les espèces
commenter cet article
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 19:00

Ce soir c'est l'hippocampus Debelius, dernière découverte en tant puisqu'il est tout beau tout neuf et n'a été réellement décrit qu'en 2009!

NB : Pour les plus observateurs d'entre vous... vous avez normalement déjà vu cette hippocampe... En effet, l'hippocampe Debelius a été choisi pour faire la couverture du dernier livre de R.H. KUITER... Ma toute nouvelle acquisition



Cette petite merveille a été découverte par Gomon et Kuiter et est surnommé Soft-Coral Seahorse. Ce nom anglophone lui est attribué en raison de son habitat... vous l'aurez deviné : les coraux maux ! Il vit à une profondeur entre 15 et 30 mètres et est endémique de la Mer Rouge.

Bien que ce soit une espèce qui vit dans les coraux mous comme les autres hippocampes pygmés, l'hippocampe Debelius ne fait pas réellement partie du groupe des "toutes petites espèces". Il est donc un relativement grand pygmé ;) Il mesure en effet pas moins de 35 mm !

Comme les autres espèces d'hippocampes, le mâle possède une poche typique et une ouverture séparée des branchies.

Il possède entre 14 et 16 rayons à la nageoire dorsale. Le tissus épais qui recouvre sa peau cache de nombreux dessins qui recouvre l'ensemble du corps de l'hippocampe Debelius. En effet, il porte souvent des trés fines rayures blanches sur l'ensemble de son corps. Il possède également des épines épaisses et dures au dessus des yeux, sur le dessus de la couronne, mais aussi le long de toute la partie dorsale.



Même si c'est l'une des plus récentes découvertes en matière d'hippocampe, il a pourtant été croisé par aperçu dans les eaux égyptiennes depuis déjà plus d'une decennie. En effet, c'est en 1993 que cette espèce a été photographié pour la première fois. Il faudra cependant attendre 16 ans pour que l'hippocampe Debelius soit officiellement décrit.

C'est en l'honneur du plongeur Helmut Debelius que cette espèce a été nommé ainsi (une photo de sa bouille... juste en dessous). En effet, c'est ce dernier qui a permi l'identification de l'espèce.





Repost 0
Published by Pim's - dans Les espèces
commenter cet article
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 19:00

Ce soir, je vous propose de vous présenter l'hippocampus severnsi !

Il fait également parti des 5 espèces découvertes en 2008.



Cette espèce également appelée Severn's Seahorse a été découverte par Lourie et Kuiter.

L'hippocampus severnsi se distingue de ses congénères par sa très petite taille (hauteur entre 13 et 15 mm).

Cette espèce a été retrouvé en Indonésie, du nord au sud des îles Ryukyu (Japon) et à l'est de la Papouasie Nouvelle Guinée et même jusqu'aux îles Fidji.

On le retrouve dans les gorgones, les coraux, les brotozoaires, les algues... et bien souvent ils se déplacent avec eux.

Cet hippocampe est trés différent de l'hippocampus bargibanti mais à cause de sa très petite taille, il arrive souvent que les plongeurs les confondent avec les hippocampus Pontohi.

 

Il possède :
- 12 anneaux de tronc
- 27 anneaux de queue
- ossification réduite des arêtes de tronc inférieures et ventrales
- 14 rayons de nageoires dorsales
- 10 rayons de nageoires pectorales
- nageoire anale absente ou trés réduite
- tubercules dispersées sur le tronc et la queue
La couleur prédominante de l'hippocampus severnsi est à prédominante de noir-brun ( parfois il possède aussi des petits points blancs presque lumineux), il possède également des tâches rouge sur tout la surface dorsolatérale entre les anneaux de tronc 1 et 4. Sur la queue, l'hippocampus severnsipossède des rayures transversales de couleur brune.

Cette espèce a été nommé ainsi en l'honneur de Mike Severns, plongeur qui a aidé à identifier et collecter les premiers spécimens de cette espèce.

Retrouver les autres hippocampes pygmés découverts en même temps:
- l'hippocampus Pontohi
- l'hippocampus Satomiae
- l'hippocampus waleananus

Repost 0
Published by Pim's - dans Les espèces
commenter cet article
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 19:00

Aujourd'hui, c'est l'hippocampus waleananus que je vous propose de découvrir ! Il fait partie des 5 espèces découvertes en 2008.



Il est également appelé Walea Pygmy Seahorse et a été découvert par Kuiter et Gomon. L'hippocampus Waleananus a pris le nom de l'île indonésienne dont il est endémique. En effet, aucun spécimen n'a pu être découvert ailleurs. En effet, on a pu croiser ce petit hippocampe uniquement aux alentours de Tomini Bay au centre de Sulawesi à une profondeur entre 5 et 20 mètres.

On l'a observé nagé quelques brasses d'un corail à un autre.

L'ensemble des caractères concernant le corps et la tête de l'hippocampus waleananus ressemblent beaucoup à l'hippocampus satomiae, bien que la queue soit beaucoup plus longue.

Cet hippocampe arbore souvent une couleur rose pâle avec des taches rouges et brunes, il peut également avoir des petites bandes brunes/rougeâtres autour des yeux et aussi autour de la bouche. Il a également de petites protubérances blanches et arrondies sur l'ensemble du corps qui forme comme une sorte de petite guirlande lumineuse.

Le plus grand spécimen rencontrés ne dépassait pas les 18 mm de hauteur.


Repost 0
Published by Pim's - dans Les espèces
commenter cet article