Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pim's
  • Le blog de Pim's
  • : Les hippocampes... Ma passion ! Tout ce qu'il faut pour en apprendre un peu plus sur cette fascinante petite bête !
  • Contact

Sites sur les hippocampes !

Demander C'est Trouv

hippoandco

Ya Quelques Temps

3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 19:00
Comme vous le savez peut être ce n'est pas moins de 5 espèces de petits hippocampes aussi dénommés hippocampes pygmés qui ont été découverts durant l'année 2008 suite à de nombreuses plongées en Mer rouge et en Indonésie! L'info nous a été livré par le trés célèbre National Geographic.

Je vous propose donc de les voir plus en détails... voici donc le premier épisode !

Aujourd'hui comme l'indique le titre de l'article, je vais vous parler de l'hippocampus Satomiae aussi dénommé Satomi's Pygmy Seahorse. Il tient son nom du guide de plongée qui l'a découvert, Monsieur Satomi Onishi.



Il a été découvert en 2008 par Lourie et Kuiter.

L'hippocampus Satomiae se distingue de ses congénères par :
- une extrême petite taille ( entre 11 et 14 mm de haut),
- 12 anneaux de tronc
- entre 27 et 28 anneaux de queue
- ossification réduite des arêtes de tronc inférieures et ventrales
- 13 rayons sur la nageoire dorsale
- 9 rayons sur la nageoire pectorale
- trés petite nageoire anale ou même absence totale
L'emplacement du marsupium (poche ventrale) se trouve en avant de l'anus. Il possède également des épines plutôt bien développées au dessus de la bouche tubulaire et entre les yeux. La couronne est plutôt bien développée et possède des sortes de petits "boudins" arrondis au sommet. La bouche tubulaire ne possède pas de bout proéminent.

A Borneo, on les trouve le plus souvent à l'ombre des grands récifs surplombant. La nuit, ils rejoignent les coraux mous, durant la journée, ils se dispersent sur le substrat afin de se nourrir.

L'hippocampus Satomiae a été trouvé au Nord de Borneo, à Derawan, Kalimantan, ou encore au Sulawesi.

Leur couleur varie seulement légèrement entre les différents spécimens. Il semble également que les hippocampes Satomiae possède une marque orange caractéristique en bas de la tête. Cependant, cette marque n'a été observé que sur certains spécimens.

Repost 0
Published by Pim's - dans Les espèces
commenter cet article
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 19:00

C'est aujourd'hui l'hippocampus Fisheri que je vous propose de voir...
 
Cet hippocampe est aussi connu sous le nom d'Hawaiian Seahorse.
Il a été découvert par Jordan et Evermann en 1903.

Cette espèce est apparemment la seule que l'on rencontre aux environs d'Hawaii c'est pourquoi il est souvent dénommé "Hippocampe d'Hawaii". Il arrive également que l'on rencontre l'hippocampus Fisheri dans les îles Lord Howe ou en Nouvelle-Calédonie.



C'est un petit spécimen en comparaison d'autre d'hippocampe, en effet à l'age adulte, il ne mesure que rarement plus de huit centimètres.
Le plus souvent, il arbore des couleurs orangé, rose, ou rouge.

Peu de choses sont connues sur l'histoire de cette espèce. Pourtant l'hippocampe Fisheri diffère de la plupart des autres espèces d'hippocampe car les adultes semblent pélagiques et sont souvent rencontrés au moins à un mile des côtes, dans des eaux plutôt profondes. Il n'est pas courant de les voir durant la journée. La plupart du temps, ils sont vus durant la nuit attirés par les lumières utilisées par les pêcheurs. Ils arrivent aussi que les pêcheurs les retrouvent dans les estomacs des thons et autres poissons.



L'hippocampus Fisheri est considéré comme mature à partir de 4 mois. A cet âge, les femelles mesurent environs 3,8cm de long et les mâles, 4,2cm.

 

Morphologie :
Mâle :
- trés petite couronne avec 5 petits points
- double épine au dessus de l'oeil, trés pointue
- épine devant la couronne, crochue et pointue

Femelle :
- épine au dessus de la bouche tubulaire proéminente et pointue
- deux épines en arrière de la couronne

Il arrive occasionnellement que des épines arrondis ou encore de petites épines pointues recouvrent le corps de l'hippocampe. 




Cet hippocampe Hawaiien est présent à l'aquarium de Waikiki mais a été originellement collecté par un pêcheur qui passait ses nuits sur la mer sur la Côte du Oahu. L'hippocampus fisheri a été récolté après avoir été attiré par les lumières du bateau. Suite à cette capture, l'aquarium a ensuite tenté la reproduction de cet hippocampe en captivité. Malgré de nombreuses pertes, certains jeunes ont réussi à survivre. En effet, Monsieur Hippocampus Fisheri produit pas moins de 250 petits tout les 15 jours.

Repost 0
Published by Pim's - dans Les espèces
commenter cet article
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 19:00

Une fois n'est pas coutume... comme chaque année, au mois de mars, nous nous sommes rendus à la Bourse aux Coquilles de Paris avec Biscuit !
Biensur c'est avant tout pour Biscuit que nous y avons été... mais j'ai finalement moi aussi réussi à ramener un petit quelque chose  !!! ;)
Le voici le voilà !



Le petit bémol est qu'il est en anglais... le gros avantage c'est que c'est une mise à jour de l'autre livre qui était rappelez-vous un petit peu dépassé !
Dès que je me serais penchée un peu plus sur la bête (et sur mon dico d'anglais par la même occasion), je vous donnerais mes impressions !

Repost 0
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 20:00
Même les célébrités parlent d'hippocampes... la preuve dans l'émission des Grosses têtes !

- Philippe Bouvard : Question : où naissent les bébés hippocampes ?
- Jean Yanne : Dans les choux...
- Jacques Martin : Dans des écuries d'eau ?
- P B : On ne souffle pas, hein !
- J M : On ne souffle pas, qu'est-ce que vous avez dit, madame ? Ca naît dans l'eau ? Dans des anémones ?
- P B : Non...
- J M : Dans le ventre du papa... dans la poitrine... dans l'estomac du papa ? Dans le dos... dans la bouche du papa ?
- J Y : Dans la bouche du voisin...
- P B : C'est le père...
- J M : C'est le père qui accouche !
- P B : Enfin il n'accouche pas, mais je veux dire, l'oeuf est placé où ?
- J M : Sous le ventre !
- J Y : Dans un porte-documents sous le bras !
- J M : La maman hippocampe pond, elle prend le petit oeuf, elle vient le porter dans les bras du papa hippocampe qui prend son petit bébé comme ça...
- P B : Mais où est-ce qu'il met l'oeuf ?
- J Y : Il le casse, il le met dans une poêle...
- J M : Dans le sulky ?
- J Y : Dans une membrane...
- P B : Oui... c'est-à-dire une...?
- J M : Une poche !
- J Y : C'est le kangourou des mers !
- P B : On met le petit oeuf d'hippocampe dans cette poche, et puis au bout de quelques jours il éclot
(source : almanach des Grosses Têtes RTL 2009)

Nul doute que vous auriez tous donné la bonne réponse biensur !  
Repost 0
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 20:00

Suite à la découverte de l'Aulostomus maculatus, j'ai décidé de vous présenter un article plus général sur les poissons-trompettes !!

Aussi appelée Poissons flûtes, ils sont comme le nom l'indique d'une stature plutôt fluette!! En effet, leur corps est allongé et terminé par une bouche tubulaire ( tiens tiens comme son cousin l'hippocampe) qui est situé en avant des yeux ! Les yeux sont relativement gros. La nageoire caudale et anale sont petites et trés en arrière du corps. La nageoire caudale ressemble à un long pinceau. 
La bouche est assez courte, en forme de tube et est pourvue de petites dents.  

voir ici pour savoir ce que c'est ! ) pour échapper à leurs prédateurs !


Pouvant atteindre une taille de 150 cm... les poissons-trompettes sont de beaux morceaux !


Habituellement, ils aiment nager dans des eaux peu profondes (en moyenne une vingtaine de mètres). Assez solitaire, ils leur arrivent cependant de se balader deux par deux (mais pas mains dans la mains). Un peu fainéants, ils ne se déplacent que rarement, restant à proximité du fond et guettant une occasion de se mettre un petit poisson sous la dent ! Ils leur arrivent régulièrement de se placer tête en bas à la verticale...
Tout comme leurs cousins les hippocampes, les poissons trompettes peuvent changer de couleur grâce à leur chromatophore (
Repost 0
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 20:00

Ce soir je vous présente ce bel inconnu aux yeux verts qui n'est autre qu'......un hippo-trompette !


Ou plutôt le poisson trompette de l'Atlantique dénommé par nos amis latinistes l'aulostomus maculatus !!
Il fut découvert par Valencienne en 1837


On peut le trouver en particuleir dans tout l'
Atlantique occidental: Floride, USA et Bermudes jusqu'au nord de l'Amérique du Sud. A l'est jusqu'à St. Paul's Rocks.
Il aime nager dans des eaux allant de 2 à 25 mètres ! Il aime nager a proximité des récifs, rasant les gorgones et autres coraux !

Belle bête... il peut mesurer jusqu'à pas moins de 100 cm !!! Quand même ! Il n'est pas rare de le voir nager à la verticale... rien de bien étonnant pour le cousin d'un hippocampe ! Cependant sa posture particulière... lui donne une allure un peu cavallière ! Le bouche au ras du sol... il se tient droit comme un I !


Il se nourrit principalement de petits crustacés et d'alevins... et possède sa propre technique de chasse ! En effet il a pour habitude de suivre les poissons herbivores et de leur foncer dessus au dernier moment !! A la manière du serpent, son corps peut se dilater pour s'adapter à la taille de la proie et pouvoir l'avaler ! Il ne faut alors pas avoir les yeux plus gros que le ventre !

Morphologie : le corps est fin et allongé. Il possède une mâchoire inférieure avec un barbeau charnu au bout ! Il possède environs une dizaine d'épine dorsales et un aileron dorsal ayant entre 23 et 28 rayons. L'aileron caudal est arrondi.
Repost 0
Published by Pim's - dans Les espèces
commenter cet article
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 00:15
Comme vous le savez peut être, depuis quelques heures, mon Minou a 24 ans ! Afin de lui rendre hommage à travers ce blog (mon amoureux est un fan de dessins animés),  j'ai décidé de vous présenter aujourd'hui le film d'animation : "Gloups, je suis un poisson"

Un petit aperçu de l'histoire :

Profitant de l'absence de leurs parents et de la baisse de vigilance de la Tante Anna chargée de les surveiller, Fly, sa petite soeur Stella et leur cousin Charles filent vers l'océan pour aller à la pêche.
Mais la partie tourne court. Les trois enfants découvrent par hasard un laboratoire secret où vit le professeur Crevette. Ce savant se révèle aussi génial que farfelu. Il est l'auteur d'une potion qui transforme les humains en poissons.
Et ce qui devait arriver arriva. Stella confond la mixture avec de la limonade. En quelques instants, la petite fille se retrouve au fond de l'océan transformée en étoile de mer.
Les deux garçons n'ont d'autre choix que de retrouver Stella dans les 48 heures qui suivent et de lui donner l'antidote, sinon elle restera une étoile de mer à tout jamais. C'est sous la forme d'un poisson volant pour Fly et d'une méduse pour Chuck que la course contre la montre commence.

Biensur, il y a un personnage "hippocampe" dont voici une représentation !!


Encore un joyeux anniversaire à toi mon Minou !!!
Bisouxxxxxxx
Repost 0
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 20:00

Je vous l'avais promis... le voici !
Encore une fois un trés joli palmarès...
Je vous laisse maintenant savourer les petites merveilles en direct !

1er prix dans la catégorie Méditerranée
Photographe : P Arthur Antonioli
Photo : Periclimenes aegylio


2ème prix
dans la catégorie Méditerranée

Photographe : Laurence Raou
Photo : Acalèphe rayonnée

3ème prix dans la catégorie Méditerranée
Photographe : Roland Graille
Photo : Confiance

4ème prix dans la catégorie Méditerranée
Photographe : Stéphane Gaignard
Photo : Ambiance mediterranée pouylpe et serran


Alors c'est laquelle votre préférée !!?

Repost 0
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 20:00

Comme vous le savez peut être, je cherchais à me procurer cet ouvrage depuis quelques temps. Et s'il n'est pas dur de trouver cette référence en anglais ou en allemand... le trouver en français est un réel parcours du combattant !
Ce miracle a pourtant eu lieu grâce à Nou et Scuit !!! (MERCI) et à mon amoureux qui m'entretient dans ma folie !

C'est donc une sorte d'hommage que je vous rends !

Les Poissons-aiguilles et espèces apparentées de Rudie H. KUITER publié en 2001 !

Mon avis sur cet ouvrage : C'est LA référence ! Tous les français intéressés par les hippocampes, souhaitent se le procurer. Trés bien imagé, trés documenté et complet, ce livre a pour vocation d'être exhaustif !
Le seul petit bémol... ben oui il faut bien en trouver un ! C'est la traduction... les constructions de phrases ne sont pas toujours trés adroites et le plus gros inconvénient mais qui est le propre de tout ouvrage c'est qu'il est a présent dépassé. En effet, depuis 2001, de nouvelles espèces ont été décrites...

Un grand merci à vous trois... c'est vraiment un merveilleux cadeau !


Repost 0
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 00:01

Tout d'abord un trés grand merci à vous de venir si nombreux sur mes pages...
Et comme il est d'usage je vous souhaite à tous une trés bonne année 2009 qu'elle soit remplie de joie et de petits bonheurs au quotidien, qu'elle vous apporte la sérénité et la paix que nous recherchons tous !!


Repost 0