Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pim's
  • Le blog de Pim's
  • : Les hippocampes... Ma passion ! Tout ce qu'il faut pour en apprendre un peu plus sur cette fascinante petite bête !
  • Contact

Sites sur les hippocampes !

Demander C'est Trouv

hippoandco

Ya Quelques Temps

30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 23:00

Aujourd'hui, je vous propose de se pencher sur l'hippocampus Hendriki !

Découvert par Kuiter en 2001, cette espèce d'hippocampe est endémique de l'Australie et plus particulièrement du Queenslan et les eaux intérieures de la barrière de corail.

 

Il mesure environs une dizaine de centimètres.

Morphologie : il possède :

- 11 anneaux de tronc

- 34 anneaux de queue,

- 17 à 18 rayons sur la nageoire dorsale,

- une tête large et une bouche tubulaire modérément longue.

- une épine nasale de longueur modérée et bouche striée

- couronne moyenne.

 

 

Habituellement, les hippocampus Hendriki sont de couleur jaune pale. La partie inférieure de la tête et l'avant du tronc sont orange pale avec des taches brunes par endroit. On retrouve habituellement ses taches brunes sous la nageoire dorsale, sur la queue au niveau du 4ème et du 7ème anneau mais aussi au niveau de l'ouverture brachiale.

 

Les hippocampes hendriki peuvent être confondus avec les hippocampus Angustus, Multispinus et Grandiceps.

L'hippocampus Angustus a des épines latérales sur les troisième et cinquième anneaux que l'hippocampus hendriki n'a pas.

L'hippocampus Multispinus a de longues épines au-dessus des yeux.

L'hippocampus Grandiceps a une tête plus longue.

 

Retrouvez toutes les autres espèces ici : Especes

Repost 0
Published by Pim's - dans Les espèces
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 19:00

Il y'a quelques temps, je vous proposais un article sur l'hippocampus paradoxus. (retrouver l'article ici)

Voici quelques nouvelles informations complémentaires...

Cette espèce d'hippocampe a été découvert bien après que le spécimen soit exposé dans un musée.
Eh oui, aussi bizarre que cela puisse paraître, un spécimen d'hippocampus paradoxus était déjà exposé dans un musée australien depuis presque une dizaine d'années. Le spécimen dont il est question a été capturé en 1995 dans les eaux australiennes.

Celui-ci bien au chaud dans sa vitrine est passé inaperçu jusqu'à ce qu'un membre du personnel se rende compte que cet hippocampe avait quelquechose d'inhabituel.

 

Il a donc fallu se pencher plus précisément sur cette bête de quelques centimètres seulement et dépourvu de nageoire dorsale.

 

Ralph Foster a donc décidé d'utiliser les grands moyens et a fait appel à un appareil entropométrique... Hé oui, Monsieur l'hippocampe est passé aux rayons X ! Grâce à l'analyse de son squelette, l'hypothèse d'une nouvelle espèce d'hippocampe a pu être prouvé.

 

Repost 0
Published by Pim's - dans Les espèces
commenter cet article
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 20:00

Ce soir c'est l'Hippocampus jugumus que je vous propose !

L'hippocampus a été découvert par Kuiter en 2001. 

Il est endémique du Pacifique Sud Ouest. Cependant les critères de l'espèce n'ont été déterminé que grâce à un seul spécimen.

Morphologie : 
Il mesure environs 4 centimètres de haut.
Il possède :
- aucune épine dorsale,
- une vingtaine de rayon sur la nageoire dorsale,
- 12 anneaux de tronc,
- 37 anneaux de queue.

L'épine au dessus de la bouche est moyennement grande et la couronne est un peu surélevée. Les anneaux du cou forment des crêtes continues, ressemblant à un collier d'ou son nom anglais, "collared seahorse" ou hippocampe à collier.

Cette espèce est dénommée "jugumus", c'est un dérivé du mot latin "jugum", qui signifie joug. Le joug étant une pièce de bois qui permet d'atteler les animaux de trait en exploitant au mieux la force de traction. Ce serait donc à cause de son collier que l'hippocampe aurait été appelé ainsi.

Concernant l'unique spécimen, il est possible que celui ci ait été immature. Les nageoires étaient collés contre le reste du corps, ce qui pourrait être du au fait que le spécimen a été conservé après avoir été séché de manière naturelle.

Imagem35

Repost 0
Published by Pim's - dans Les espèces
commenter cet article
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 20:00

Abdominalis-enceint.jpg

Eh oui, c'est bien un hippocampe abdominalis que vous voyez en bas à droite de l'image ! 
Une chose est sure, l'accouchement doit être imminent à en voir la taille du bidon du mâle, à moins que ce soit du à un excès de friandises ! 

Repost 0
Published by Pim's - dans Les espèces
commenter cet article
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 20:00

Aujourd'hui c'est l'Hippocampus Minotaur que je vous présente !!!

Il a été découvert en 1997 par Gomon.

Le plus grand spécimen jamais découvert mesure 5 cm.

Hippocampus minotaur


Morphologie :


Il possède :
- 41 anneaux de queue,
- 7 rayons sur la nageoire dorsale,
- 4 anneaux sur la nageoire anale, 
- 8 anneaux de tronc,
- 11 rayons sur la nageoire pectorale,
- Aucune épine sur le corps.

Il possède une toute petite bouche, une petite tête et un corps trapu mais assez plat et quasiment pas de couronne.

Il est endémique de l'Australie.


minotaur

 

L'hippocampus minotaur est parfois confondu avec :

-l'Hippocampus bargibanti. Cependant, l'Hippocampus bargibanti possède des tubercules importants sur le corps, il a une plus grande nageoire dorsale, plus d'anneaux de tronc et moins d'anneaux de queue,

- l'Hippocampus denise. Il a une nageoire dorsale plus large et plus longue, plus d'anneaux de tronc et moins d'anneaux de queue.

 

Repost 0
Published by Pim's - dans Les espèces
commenter cet article
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 20:00

 

L'Hippocampus paradoxus est une nouvelle espèce d'hippocampe pygmé qui vient d'être décrite l'Ouest de l'Australie. Cette espèce a une certaine ressemblance avec l'Hippocampe minotaure par la forme et par la taille. Cependant l'hippocampus paradoxus ne possède aucune nageoire dorsale, c'est du moins le cas du spécimen analysé.

Etudions donc de plus près, cette étonnante découverte...

Cette hippocampe a été trouvé à plus de 2000 km à l'ouest de l'aire de l'hippocampus minotaure. Cependant un examen minutieux du spécimen a permis de déterminer qu'il ne s'agit pas d'un hippocampus minotaure.

Le spécimen-type pour l'Hippocampus paradoxus a été recueilli à une profondeur de 102 mètres (335 pi) par des chercheurs qui cherchaient des bryozoaires dans la zone sud-ouest de l'Espérance, en Australie-Occidentale, sur la Grande baie australienne. Le spécimen découvert est une femelle mature.

Le spécimen a les caractéristiques suivantes : 
-pas de nageoire dorsale,
- corps charnu et plutôt trapu,
- présence le long du dos et de la queue d'une serie de lobes,
- 8 anneaux de queue,
- 11 rayons de nageoire pectorale.

Le museau est assez court et il ne possède aucune couronne.

Pourquoi ce nom de "Paradoxus" ? Tout simplement car il ne ressemble à aucun des hippocampes déjà recensés, hormis l'hippocampus minotaure. Paradoxal signifie à la base, étrange, contraire à toutes attentes... et cet hippocampe porte trés bien son nom. 

Il n'y a plus qu'à attendre d'en savoir un peu plus sur cette espèce... j'ai hâte !

 

 

 

 

Repost 0
Published by Pim's - dans Les espèces
commenter cet article
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 19:00

Ce soir c'est l'hippocampus biocellatus que je vous présente !

Cette espèce a été découverte en 2001 par R.H. KUITER. Son petit surnom est l'hippocampe aux faux yeux. Pourquoi ? je vous laisse juger par vous-même mais effectivement quand on regarde la bête de plus près, on a l'impression que l'hippocampe possède deux faux yeux sur le dos.

L'hippocampus biocellatus est endémique de l'Australie Occidentale et plus précisément la région de la Baie des requins (Shark Bay).

Il a une hauteur approximative de 10 cm.

Morphologie : Il ne possède aucune épine dorsale, anale. 

- Rayons dorsaux : entre 22 et 23,
- Rayons anaux : entre 4 et 5. Les rayons de la nageoire anal sont divisés à la base.
- Anneaux de queue entre 36 et 38.

Il possède une couronne légèrement surélevé avec le sommet émoussé et surmonté de 5 épines. Le museau est modérément long. Les épines au dessus des yeux sont assez grandes et incliné vers l'arrière.

Hippocampus biocellatus


Le corps de l'hippocampus biocellatus est entre gris pâle et le crème avec des motifs brun. Il peut aussi avoir des marbrures de couleur brune. Il possède souvent également de fines lignes noires autours des yeux et de l'opercule. A l'arrière de la tête et le long du corps, il possède deux taches noires entourés de jaune sur les deux faces du tronc qui lui valent son surnom d'hippocampe à faux yeux.

Cet hippocampe est semblable à l'hippocampus planifrons, seule la couleur diffère d'une espèce à l'autre. L'hippocampus planifrons possède un tronc plus mince, des épines plus petites.

Il est inscrit à l'annexe II de la CITES.

Repost 0
Published by Pim's - dans Les espèces
commenter cet article
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 19:00

 

PHOTOS: Oldest Seahorses Found; Help Solve Mystery

 

En mai 2009, les plus vieux fossiles d'hippocampes ont été découverts en Slovénie, y compris ce spécimen femelle  de cinq centimètres de long dénommé l'Hippocampus sarmaticus. (à gauche le fossile, à droite la reproduction d'un artiste). Cet hippocampe date de plus de 13 millions d'années et concerne une espèce aujourd'hui disparue. 

Le chercheur Jure Žalohar de l'université de Slovénie de Ljubljana a d'abord découvert un fossile dans l'eau alors qu'il se lavait les mains dans un cours d'eau.

Žalohar et ses collègues examinaient à l'origine des fossiles d'insecte dans ce secteur, la découverte de ses fossiles d'hippocampes était "complètement inattendue".

Cette découverte a été publiée en France le 17 avril 2009 dans le journal "Annales de Paléontologie".

PHOTOS: Oldest Seahorses Found; Help Solve Mystery

Ce bébé hippocampe de 13 millions d'années, avec une tête de seulement 5 millimètres de long est le plus vieux fossile jamais découvert par les scientifiques. 

Dans les temps anciens, l'hippocampe vivait dans les eaux cotières peu profondes et tempérées du passage entre l'Europe et l'Afrique qui a lié l'Atlantique avec l'Océan Indien jusqu'à il y a environs 15 millions d'année. Ce passage aurait aidé l'hippocampe a étendre son ère de répartition sur la quasi totalité du globe. 

Ils vivaient probablement dans les herbes marines où la nourriture et les petits crustacés était abondants. Les tâches noires se trouvant sur le corps de l'hippocampe lui servaient à se camoufler dans la végétation et sa queue préhensile à s'attacher aux plantes.

PHOTOS: Oldest Seahorses Found; Help Solve Mystery

Ce second hippocampe a également été trouvé en Slovénie. Cette espèce mesure 5 millimètres de long, il s'agit d'un bébé hippocampus slovenicus. Cet hippocampe est semblable aux hippocampes pygmées mais à une bouche tubulaire considérablement plus longue.

L'abondance de fossiles d'hippocampe ont montré que l'espèce antique avait des couvées d'au moins dix progénitures à la fois.

PHOTOS: Oldest Seahorses Found; Help Solve Mystery

Les deux chercheurs TomazÿHitij (à droite) and Jure Žalohar (à gauche) examinent les plaques grises.

Ces plaques en pierre contiennent les fossiles d'hippocampes les plus vieux du monde et cette région est le seul site connu avec des fossiles de l'espèce d'hippocampe aujourd'hui éteinte.

Bien entendu, d'autres fossiles d'hippocampus slovenicus ou sarmaticus seront peut être trouvés dans les pays voisins de la Slovénie en Europe Centrale. 

PHOTOS: Oldest Seahorses Found; Help Solve Mystery

Sur la photo ci-dessus, les fossiles de deux bébés hippocampus slovenicus, sont parmis les "plus vieux bébés hippocampes" jamais découverts.

Cette nouvelle découverte suggèrent que les hippocampes ont pu utiliser des blocs flottante d'herbes auxquels ils étaient attachés par la queue. Portés par les courants, ces radeaux de fortune ont pu emporté les hippocampes à plus de 250 km de leur point de départ en un mois. Ceci pourrait ainsi expliqué la présence des hippocampes tout autour du globe.

PHOTOS: Oldest Seahorses Found; Help Solve Mystery

Ci-dessus, un bébé hippocampus sarmaticus, mesurant près de 3.5 centimètres de long.


Repost 0
Published by Pim's - dans Les espèces
commenter cet article
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 19:00

Il est parfois sympa de découvrir pourquoi les hippocampes portent ce nom là et pas un autre.
Aujourd'hui, c'est l'histoire de l'hippocampus denise que je vous propose.

Cette espèce a été nommée "Hippocampe Denise" en l'honneur de Denise Tackett, qui fut le premier à montrer du doigt cette espèce à la communauté scientifique et plus généralement a transmettre des connaissances en matière d'hippocampes pygmées.

Le nom de "Denise" a également été choisi en hommage à Dionysos, dieu grec des vignerons et du vin. En effet, l'alcool rendrait les gens plus "speed"... et il semblerait que l'hippocampus denise soit lui aussi, un hippocampe survitaminé !

Clique ici

Repost 0
Published by Pim's - dans Les espèces
commenter cet article
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 19:00

Hippocampus deniseHippocampus denise
 

Si je vous demande ce que vous voyez, vous me répondrez surement : des hippocampus Denise !

La question se pose alors de savoir : pourquoi ils n'ont pas le même look ?

En effet, la première photo montre un hippocampe un peu rachitique, palot, qui aurait presque l'air malade, alors que la seconde, montre un hippocampe bien rebondi, au couleur vive et recouvert de jolis "boutons"... Pourtant ces deux petites bêtes semblent bien appartenir à la même espèce : l'hippocampus denise !

Après avoir parfois été confondu avec un juvénile d'hippocampus bargibanti, les scientifiques ont formulé une hypothèse : un certains nombre d'hippocampes pygmées, du type bargibanti, vivent en totale symbiose avec leur milieu naturel et adopte donc un "look" se fondant dans le paysage (voir l'article sur le bargibanti en comparaison avec l'hippocampus denise).

Alors en y regardant de plus près, on se rend compte qu'effectivement, la gorgone de gauche ressemble assez à son invité, Il s'agit en effet d'une Annella sp., qui possède de petit, recouverte de polype totalement rétractiles, qui une fois complètement rentrés, ne laisse que des points de couleurs à peine plus coloré et à peine visible.
Au contraire, sur la photo de droite, l'Acanthogorgia sp., la gorgone est plus haute en couleur, et couverte de polype "en fleur" qui ne peuvent être entièrement rentrés. L'hippocampe de droite arbore donc lui aussi des "boutons" bien marqués.

La différence entre ses deux hippocampes denise serait donc juste une question d'habitat !!!
Repost 0
Published by Pim's - dans Les espèces
commenter cet article